Qu'est-ce que l'esprit d'entreprise ?

On ne naît pas entrepreneur, on le devient. Il est possible et d'ailleurs souhaitable de se préparer et de se former à l'exercice de ce qui est un véritable métier : entreprendre.

L'acte d'entreprendre se définit sur trois dimensions : la pensée, l'action, la structure. Ainsi, l'entrepreneur pense et agit pour surmonter les contraintes et casser les routines de son environnement social.

L'entrepreneur va donc favoriser le développement de sa propre personnalité et de sa créativité face à l'instabilité grandissante de l'environnement économique. La solution étant la souplesse, la réactivité, l'adaptabilité.  Les futurs créateurs seront amenés à :
    - Prendre des risques et assumer leurs responsabilités
    - Agir et décider dans un contexte pas toujours très lisible
    - Comprendre et animer les équipes qui les entourent


  Qu'est-ce qui amène à entreprendre ?

Entreprendre n'est pas un choix anodin ou par défaut, mais avant tout un projet personnel de vie s'inscrivant dans la durée, avec un besoin d'indépendance et de réalisation de soi. Pour diriger une entreprise, les qualités jugées nécessaires par les nouveaux entrepreneurs sont les suivantes : « décider », « fédérer », « le courage » ou encore « la capacité de travail » plutôt qu'un capital -de l'argent, du relationnel, de l'expérience- ou des dispositions naturelles telles que le charisme.

Les nouveaux entrepreneurs ne sont pas entrepreneurs par opportunité ou malgré eux, ils le sont viscéralement. Ils se considèrent comme des développeurs et le sentiment de leur réussite ou échec est intimement conditionné par la pérennité de leur entreprise. Leur profonde fibre entrepreneuriale se manifeste par l'envie de rebondir après un échec en créant ou reprenant à nouveau. Enfin, ils font preuve d'une grande lucidité face à la crise économique et financière.


Sur quelles ressources personnelles, quelles façons de penser et d'agir repose la capacité d'action, le comportement d'un entrepreneur ?

Une idée, même géniale, n'est pas suffisante pour réussir. Elle doit s'insérer dans un projet entrepreneurial et financier global abordant toutes les phases de la création ou de la reprise d'entreprise.

L'individu doit donc concevoir, rechercher et créer. Entreprendre n'aboutit pas nécessairement à des créations effectives, mais vise à encourager des attitudes d'autonomie, de réactivité, de capacités à traduire des idées en projets, de travailler en équipe ou en réseau, de développement de soi.

Parmi les caractéristiques psychologiques qui ont été étudiées, on note le besoin de réussite, l'esprit d'initiative, la prise de risques et l'identification d'objectifs, la confiance en soi, le besoin d'indépendance et d'autonomie, la motivation, l'énergie et l'engagement. Les freins les plus souvent cités sont le manque de capitaux, le déficit d'idées ou de projet innnovant, le manque d'expérience, notamment en matière de gestion, le milieu familial non entrepreneur, la faiblesse du carnet d'adresses, le parcours du combattant, etc.