A quoi sert-il?

Le compte de résultat peut être établi soit sous forme de liste, soit sous la forme classique et plus simple d'un tableau.
Dans ce dernier cas, il s'agit d'un tableau retraçant l'activité et permettant, pour chacun des trois premiers exercices, de recenser :
- dans la partie gauche, l'ensemble des dépenses (charges) de l'exercice,
- dans la partie droite, les recettes (produits) de l'exercice,
et, par différence entre les deux colonnes du tableau, de s'assurer que l'activité dégage un bénéfice suffisant (reliquat des produits par rapport aux charges).


  Comment le construit-on ?

Pour remplir correctement le compte de résultat, il faudra :

Dans la partie gauche du tableau (appelée "débit") :

- ne rien oublier des charges prévisibles d'exploitation (un plan comptable pourra servir de check-list),
- évaluer, pour l'exercice, la dotation comptable aux amortissements pour les investissements achetés (et bien sûr amortissables),
- calculer également les charges financières induites par le "financement externe " (emprunts) qui a été déterminé pour équilibrer le plan de financement initial.

Dans la partie droite du tableau (appelée "crédit) :

- inscrire le chiffre d'affaires et éventuellement les autres produits (produits financiers ou produits exceptionnels).

Tous les montants sont à porter hors taxes (sauf en cas de non-assujettissement à la TVA).

Remarque : à ce stade, le compte de résultat ne peut pas être définitivement arrêté, car il est possible que la situation de trésorerie au cours des premiers mois nécessite le recours à des crédits bancaires à court terme. Si c'était le cas, il faudrait bien sûr incorporer aux charges financières déjà inscrites les agios y afférents. Ce calcul nécessite d'établir le plan de trésorerie pour savoir s'il y a réellement nécessité de recourir à ces crédits de fonctionnement (autre nom des crédits bancaires à court terme).


 

Charges

An 1

An 2

An 3

Produits

An 1

An 2

An 3


Charges d'exploitation

- Approvisionnements
- Sous-traitance

Achats de fournitures
- Eau, électricité
- Fournitures d'entretien
- Fournitures administratives
- Fournitures diverses

Charges externes
- Loyers de crédit-bail
- Loyers et charges locatives
- Assurances
- Entretien (locaux , matériel)
- Documentation

Autres charges externes
- Honoraires
- Frais d'acte et de contentieux
- Affranchissements, téléphone
- Publicité
- Frais de transport
- Emballages et conditionnement
- Voyages et déplacements
- Divers

Impôts et taxes
- Taxe professionnelle
- Autres impôts et taxes (hors I.S.)

Frais de personnel
- Salaires et charges sociales
- Commissions versées

Dotations aux amortissements

Charges financières
- Intérêts payés
- Agios

Charges exceptionnelles


Produits
d'exploitation

- Chiffre d'affaires

Produits financiers
-Intérêts encaissés


Produits exceptionnels
- Subvention d'équilibre (compensant le déficit d'une activité estimée d'intérêt public)
- Quote-part de subvention d'investissement (réintégration de la partie amortie de l'investissement acquis)

Bénéfice Perte
Total Total

Concernant les frais de véhicules : se reporter à la rubrique "impôts et taxes" du site.


 

Le point de vue du banquier

En analysant le compte de résultat prévisionnel, je m'assure que la rentabilité qui va être dégagée par l'entreprise permettra de faire face aux charges de remboursement de l'emprunt sollicité.

Karine Hernandez, Banque Populaire Albi Jean-Jaurès


Voir dans la partie "formulaires et outils" : modèle de tableau en format excel

Janvier 2008