Filières et pôles de compétitivité en Normandie
                                      

La Normandie possède de nombreuses filières, de poids variable dans l’économie du territoire, comme l’aéronautique, l'automobile, le bois, la chimie-biologie, la production d'énergie, le numérique, la logistique, l’agroalimentaire... Pour renforcer son attractivité et affronter la concurrence mondiale, un territoire doit pouvoir s’appuyer sur un tissu productif performant, structuré et dynamique grâce des filières particulières dites d’excellence. Ces filières d’excellence se définissent par un réseau d'entreprises et d'acteurs de l'innovation développant des savoir-faire pointus et offrant une forte valeur ajoutée pour le territoire. Les pouvoirs publics accompagnent les filières d’excellence en soutenant notamment des associations de filières et des pôles de compétitivité. En Normandie, une nouvelle structuration des filières se met en place suite au lancement de la nouvelle politique régionale de soutien aux marchés économiques porteurs du territoire.

  Filière, association de filière, secteur, pôle de compétitivité : de quoi parle-t-on ?

Selon l’Insee, la filière désigne l'ensemble des activités complémentaires qui concourent, d'amont en aval, à la réalisation d'un produit fini. Par exemple, on parle de filière électronique (du silicium à l'ordinateur en passant par les composants) ou de filière automobile (de l'acier au véhicule en passant par les équipements). Economiquement, cela se conçoit comme des chaines d’activités qui se complètent, liées entre elles par des opérations d’achat et de vente.

Un secteur d’activité regroupe des entreprises de fabrication, de commerce ou de service qui ont la même activité principale (au regard de la nomenclature d'activité économique considérée).

Les associations de filière ont pour objet de regrouper les acteurs d’un même marché/secteur d’activité permettant aux pouvoir publics, de structurer le paysage économique d’un territoire autour de grands secteurs d’activité, aux entreprises, de bénéficier d’une visibilité et de « services » spécifiques à leurs activités propres. Source : Région Normandie

Un pôle de compétitivité est « sur un territoire donné, l’association d’entreprises, de centres de recherche et d’organismes de formation, engagés dans une démarche partenariale (stratégie commune de développement), destinée à dégager des synergies autour de projets innovants conduits en commun en direction d’un (ou de) marché(s) donné(s). ». Source : site national des pôles de compétitivité www.competitivite.gouv.fr 

 Panorama normand

Les filières porteuses en Normandie

En Région Normandie, le terme de filières porteuses fait référence à des secteurs économiques reconnus comme stratégiques.  Les 12 secteurs économiques stratégiques de la Normandie sont :
Aéronautique, Agroalimentaire / Agroressources, Automobile, Construction, Cheval / Secteur équin, Economie maritime, Energie, Logistique, Numérique, Santé, Savoir-faire d’excellence et Sous-traitance industrielle

Les pôles de compétitivité en Normandie
Les pôles de compétitivité ont été créés en 2004 par l’Etat pour mobiliser les facteurs clefs de la compétitivité au premier rang desquels figure la capacité d'innovation, et pour développer la croissance et l'emploi sur les marchés porteurs.

Un pôle de compétitivité rassemble sur un territoire bien identifié et sur une thématique ciblée, des entreprises, petites et grandes, des laboratoires de recherche et des établissements de formation. Les pouvoirs publics nationaux et locaux sont étroitement associés à cette dynamique.

Ainsi, un pôle de compétitivité a vocation à soutenir l'innovation. Il favorise le développement de projets collaboratifs de recherche et développement (R&D) particulièrement innovants. Il accompagne également le développement et la croissance de ses entreprises membres grâce notamment à la mise sur le marché de nouveaux produits, services ou procédés issus des résultats des projets de recherche. Enfin, le pôle repose sur un ancrage territorial fort tout en s’appuyant sur les structures existantes (tissu industriel, campus, infrastructures collectives, etc.). Source : site national des pôles de compétitivité www.competitivite.gouv.fr

71 pôles de compétitivité se répartissent sur le territoire français avec des domaines d’activité divers : aéronautique, agriculture, biens de consommation, bioressources, biotechnologie/santé, chimie, écotechnologie/environnement, énergie, ingénierie/services, TIC, transports, etc.

Sept pôles interviennent sur le territoire normand :

A savoir : La loi NOTRe confie de nouvelles compétences économiques aux Régions, notamment en matière d’animation des pôles de compétitivité.


 La politique régionale de soutien aux filières

Démarche et objectifs

Lancement politique en janvier 2016 par Hervé Morin, Président de la Région Normandie.
Un constat : En matière de développement économique des filières, le territoire de la nouvelle région Normandie accueille environ une quarantaine de structures associatives, dont certaines avec des champs d’intervention très proches.
Un objectif général : Rationaliser le paysage en mettant en place une politique de soutien aux marchés économiques porteurs du territoire, et par la même recentrer le financement de la Région sur un nombre limité de structures.

Trois objectifs par filière :
- « Normandiser » la thématique
- Rassembler les structures travaillant sur les mêmes sujets ou sur des champs connexes
- Etablir un plan d’action à trois ans (le contrat de filière) avec une évaluation à son terme, dont les résultats conditionneront le renouvellement du financement de la Région.

Un « animateur » : La Région a confié à l’Agence de Développement pour la Normandie (ADN) la mise en œuvre de la politique régionale de soutien aux filières. Pour rappel, l’ADN est le guichet unique pour les entreprises normandes en matière d’aides régionales. Adossé à l’agence, le fonds d’investissement Normandie Participations intervient en capital auprès des entreprises en développement ou en création. Cette offre est complétée par le pôle Normandie Territoires & Réseaux qui participe à la mise en cohérence de l’action des pôles de compétitivité et des filières au regard des politiques définies par l’exécutif régional.

La nouvelle structuration des filières
Interview d'Alexia LEMOINE, Directrice Générale Adjointe de l’AD Normandie et Didier LORY, Responsable du département Territoires & Filières, sur la nouvelle politique de soutien aux filières de la Région Normandie.

Qu’est-ce qu’un contrat de filière ?
Il s’agit d’un contrat fixant pour trois ans les objectifs et le plan d’action que la Région et les acteurs de chaque filière décident de porter ensemble afin de développer les activités des différents secteurs et ainsi améliorer la compétitivité des entreprises.

Qui sont les signataires de ces contrats ?
Le contrat de filière est signé par la (ou les) structures porteuses, la Région et l’ADN, et chaque partie a un rôle déterminé dans l’élaboration et la mise en œuvre de ce contrat. La  Région apporte son financement, l'ADN accompagne et évalue et la structure porteuse propose et met en oeuvre le plan d’actions avec des objectifs définis et des actions associées

Quelles sont les nouvelles règles de financement ?
Pour les associations de filière, la nouvelle politique régionale est une petite révolution, notamment sur la partie financement. Jusqu’ici les associations de filière et autres structures intervenant en matière de développement économique bénéficiaient de subventions régionales à géométrie variable. A partir de 2017, une nouvelle règle est arrêtée et établit que le financement de la Région est conditionné au financement privé : la Région n’intervient à hauteur de 50% que si le financement privé est de 50% également afin de créer un effet levier. En conséquence les structures porteuses ou leader sur un contrat de filière doivent devenir prestataires de services auprès de leurs adhérents pour pouvoir faire cet apport de 50% du financement.

Quelles sont les thématiques abordées à travers ces contrats ?
Les programmes pluriannuels mis en place dans un contrat de filière portent généralement sur le développement de nouveaux marchés, de l’innovation, des compétences et de l’exportation.

Ainsi plusieurs volets peuvent constituer les contrats de filière :

- un volet business / performance (conventions d’affaires, B to B, B to C…)

- un volet RDI (recherche, développement et innovation)

- un volet international, avec d’un côté l’export (ex. : salons internationaux) et de l’autre l’attractivité du secteur (rôle d’ambassadeur de la région Normandie)

- un volet « défi vert » avec des actions intégrant les dimensions responsabilité sociale et environnementale, développement durable

- un volet « emploi / compétences »

Comment va s’organiser l’évaluation ?
Le contrat de filière s’inscrit dans une logique de projets associés à un programme d’actions, chaque projet faisant l’objet d’un budget identifié. Aux termes des trois ans, une évaluation sera menée sur la base d’indicateurs d’évaluation co-construits avec les filières. Pour chaque action, trois types d’indicateurs sont définis et feront l’objet d’une évaluation : des indicateurs de réalisation, de résultats et d’impact.

Où en est-on de la signature des contrats de filière ?
Début avril 2017, sept contrats de filière sont déjà signés (zoom sur ces contrats ci-après) : Aéronautique – Automobile – Agroalimentaire/Agroressources – Construction (BTP, TP, Carrières) – Logistique – Energies – Numérique (offreurs de solutions technologique). L’objectif est de parvenir à la signature des cinq derniers contrats de filière très prochainement : Les savoir-faire d’excellence (champ pressenti : Entreprises du patrimoine vivant, Glass Vallée, Métiers d’art…) - Le cheval - La sous-traitance industrielle -L’économie maritime (champ pressenti : construction et réparation navale, nautisme et plaisance, services portuaires) - La santé (Champ pressenti : industrie pharmaceutique, dispositifs médicaux, santé nucléaire, medtech et e-santé).
Rappel : tous les contrats de filière sont signés par la Région, l’AD Normandie et la ou les structures porteuses.

Zoom sur les 6 premiers contrats de filière 

        
  construction  auto  logistique


Depuis la rédaction de ce dossier, d'autres contrats de filière ont été signés. Plus d'infos sur www.normandie.fr et sur https://adnormandie.fr
Aller plus loin : Consultez l'intégralité du dossier                                            

Dossier et interview réalisés par l'équipe Entreprendre en Normandie et le Carif-Oref de Normandie - Septembre 2017